Silence de mort à Dablo

C’est une image de ville fantôme que donne Dablo, quelques heures après la mort de 6 personnes tuées lors de l’attaque d’une église.

C’est alors que la messe de dimanche se déroulait dans cette localité située dans la province du Sanmatenga qu’un groupe armée a fait irruption et a ouvert le feu sur les fidèles.

Le prête, l’abbé Siméon Yampa, fait partie des victimes.

Les assaillants ont, par la suite, incendié l’église et des débits de boissons communément appelés « maquis ».

L’attaque n’a pas été revendiquée. Elle intervient au lendemain du lancement d’une opération antiterroriste dans la région par l’armée burkinabè, et trois jours après la libération de quatre otages près de la frontière malienne par des soldats français et burkinabè.