Neuf personnes recherchées par l’armée burkinabè pour désertion. Toutes membres de l’ex RSP, elles n’ont rejoint leur poste d’affection et sont suspectées d’avoir des liens avec l’attaque de la caserne de Yimdi.