MPP : un congrès pas si extraordinaire !

Cette semaine politique au Burkina Faso sera marquée par la tenue d’un congrès extraordinaire du Mouvement du peuple pour le progrès, le parti présidentiel.

Mais d’extraordinaire, il n’en aura que de par son intitulé.

Si une certaine opinion évoque un risque réel de fracture, Simon Compaoré ne rate pas d’occasion pour affirmer que ce congrès sera plutôt une occasion d’affirmer « la cohésion et l’unité du parti » dont il est le président.

En tous les cas, sortira de ce congrès des 24, 25 et 26 septembre, un MPP grossi de la probable fusion en son sein de l’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République (AJIR), de la Convergence patriotique pour la renaissance/mouvement progressiste (CPRMP), de l’Union pour la République (UPR) et du Parti socialiste-Burkina (PS-Burkina).

L’intégration de ces partis politiques a été accepté par le Bureau politique national, en l’attente d’une décision finale du Congrès.