Moi, demi-PM ?

 

Les membres du gouvernement Thiéba ll ont pris contact avec le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré dans la matinée du mardi 21 février 2017 au palais de Kosyam. C’est dans une atmosphère conviviale que le nouveau gouvernement a échangé avec le chef de l’Etat. Après une rencontre à huis clos, le Premier ministre a échangé avec les journalistes sur le remaniement de son gouvernement.

Pour lui, l’acte central de ce remaniement se traduit par la volonté du Président du Faso d’opérationnaliser le plan national du développement économique et social (PNDES), d’ajuster l’éthique gouvernementale et de rechercher plus d’efficacité.

Simon désavoué ?La scission de certains ministères selon Paul Kaba Thiéba s’explique par la recherche d’efficacité surtout sur le plan sécuritaire. Et dans ce sens, il indique qu’il s’agit de mesures prises pour palier à des difficultés.

A la question de savoir si la création de nouveaux ministères ne va pas engendrer des dépenses supplémentaires pour les contribuables, le premier ministre affirme que les bénéfices sont plus que les dépenses que vont engendrer ces ministères. Il assure que des mesures sont prises pour rationaliser les dépenses.

Quel bilan ?

Pour PKT, il n y’a pas de chamboulement dans ce remaniement car pour lui, le gouvernement qui était en place travaillait bien. Pour répondre à ceux qui le traitent d’être là pour la forme, Paul Kaba Thiéba a indiqué qu’il assume pleinement son rôle et assure qu’il n’est pas un « demi Premier ministre ». Il faut noter que le gouvernement est passé de 29 à 32 membres.