Les médias privés discutent de leur “gombo”

La direction générale du Fonds d’appui à la presse privée a organisé une rencontre d’échanges avec les responsables des organes de presse privée le vendredi 17 février 2017 à Ouagadougou.

 

L’Etat burkinabè par le biais du Ministère en charge de la Communication octroi chaque année une subvention au titre du service public d’information au profit des médias privés. Outre cette subvention et au regard du nombre sans cesse croissant des demandes d’appui formulées par les acteurs de la presse privée, l’Etat a mis en place un Fonds dénommé Fonds d’Appui à la Presse Privée (FAPP).

Ce Fonds d’Appui a pour objet principal de “consolider et de structurer l’appui de l’Etat au développement de la presse privée, de la radiodiffusion sonore et télévisuelle privée et des médias privés d’information publique en ligne afin d’assurer aux entreprises du secteur, des conditions de travail favorables à leur mission”. Il devra à cet effet concourir au renforcement de la gouvernance du secteur de la presse privée ainsi qu’au renforcement des capacités techniques et managériales des acteurs dudit secteur.

Ainsi, l’organisation et la tenue de cette rencontre avec les responsables des organes de la presse privée visent à faire connaitre la structure à ces derniers et à recueillir leurs attentes en vue d’un meilleur fonctionnement du Fonds.

Il s’agit de présenter officiellement le Fonds à ses principaux bénéficiaires, faire connaître, l’organisation, les attributions et le fonctionnement du Fonds, recevoir des suggestions émanant des responsables des organes de la presse privée, recenser des propositions pour l’opérationnalisation du Fonds et solliciter l’appui des responsables des organes de la presse privée.

Pour le directeur général du FAPP, Bê Palm, sa structure a bénéficié de sept cents millions  (700 000 000) de F CFA comme fonds d’appui en plus du montant de la subvention qui est de quatre cents millions (400 000 000) F CFA pour ce qui est de 2017. Quand aux critères d’éligibilité, le remboursement et le montant qui devrait être alloué à chaque média, ils seront définis au cours de cette rencontre.