Les GSP veulent bouter l’hépatite B hors de leur corps

Ce mardi 24 janvier 2017, la mutuelle de la garde de sécurité pénitentiaire (MUGSP) a lancé une campagne de dépistage de l’hépatite B au profit de ses membres. Elle se poursuit jusqu’en fin février et s’étendra sur toutes les maisons d’arrêt et de correction du Burkina.

Pour le Secrétaire général de la mutuelle, Moussa Néya, cette activité est  très importante compte tenue de la nature de la maladie en cause : ” le virus de l’hépatite se développe au sein de la société et le personnel GSP se doit de se protéger”  pour mener à bien ses missions a-t-il dit. Selon le directeur de la MACO, Ousséni Ouédraogo, cette activité est la bienvenue car, c’est une première. Certains agents ont été victimes de cette maladie l’an dernier et ce dépistage permettra donc d’éviter de malheureux cas similaires.

Seuls sont concernés les mutualistes d’environ un millier qui, après les résultats du dépistage, suivra la vaccination contre cette maladie  “considérée comme une pandémie par l’organisation mondiale de la santé (OMS)”.