Les avocats burkinabè étaient en sit-in lundi devant la prison civile de Ouagadougou pour dénoncer la paralysie de l’appareil judiciaire depuis plusieurs mois.