Législatives 2015 : Le CDP est là pour gagner

 Le parti de Blaise Compaoré a fait son entrée en scène dans la campagne en vue des élections législatives de fin novembre.

Pour sa première sortie, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a tenu des meetings à Zitenga, à Bobo Dioulasso et à Saaba, une commune rurale située à la périphérie Est de Ouagadougou. 

Pour ce parti qui a toujours eu la majorité absolue à l’Assemblée nationale depuis sa création en février 1996, il s’agit de prouver que, même sans son fondateur Blaise Compaoré, le CDP est bien en place et ne compte pas jouer les seconds rôles. Achille Tapsoba, son vice-président explique : « ce n’est pas pour faire de la figuration. Malgré les difficultés, nous pensons pouvoir gagner. »

Une de ces difficultés auxquelles le CDP fait face dans ces élections est d’ordre financière, estiment certains analystes. Ils mettent en avant le gel des comptes du parti par la justice, pour son soutien présume au coup d’Etat de septembre mené par le General Diendéré. 

Mais que nenni, le CDP sait faire les choses avec ce qu’il a, martelé Achille Tapsoba. « Ce ne sont pas les moyens qui font la politique ; c’est la politique qui fait les moyens », clame-t-il.

 89 formation et 18 regroupements d’indépendants prennent par a ces élections législatives. Elles ont lieu le 29 novembre, en même temps que la présidentielle, pour la désignation de 127 députés.