Le journaliste Adama Ouedraogo dit Damiss, actuellement en détention pour son implication présumée dans le putsch de septembre, est “victime de crises répétées et fréquentes d’asthme”, selon des organisations professionnelles de la presse burkinabè.