Le gouvernement annonce des “mesures fortes” sur Kwamé Nkrumah

A la faveur d’une rencontre qu’il a eue lundi avec les riverains de l’avenue Kwamé Nkrumah, le ministre en charge de la Sécurité a annoncé la prise de plusieurs mesures pour une meilleure sécurisation de la zone.

Simon Compaoré a notamment déclaré que “des mesures fortes sont en train d’être prises” à cet effet.

L’avenue Kwamé Nkrumah, bordée de boutiques, de restaurants, d’hôtels et de sièges d’entreprises, a été la cible de deux attentats qui ont fait une cinquantaine de morts.

Le premier, perpétré le 15 janvier 2016, a été revendiqué par le groupe Al-Mourabitoune.

Le second attentat, commis le 13 août, n’a fait l’objet d’aucune revendication.

Par cette rencontre avec les riverains, Simon Compaoré a voulu “leur dire que l’espoir est permis”, selon ses propres déclarations.

Il les a invité à une  “franche collaboration avec les forces de défense et de sécurité”, pour, dit-il “mettre fin aux actions des terroristes”.