Le Cardinal Philippe a un programme de gouvernance

L’Archidiocèse de Ouagadougou a convié les hommes de médias à une conférence de presse ce lundi à l’Archevêché de Ouagadougou afin de leur présenter le plan pastoral 2016-2020 de l’Eglise famille de Dieu à Ouagadougou.

Pour le Cardinal Philippe Ouédraogo, l’élaboration de ce plan pastoral fait suite à l’appel du Pape saint Jean Paul ll qui  a exhorté les Eglises locales à l’orée du troisième millénaire à s’engager sur le chemin d’une nouvelle évangélisation dont la programmation se traduit par des orientations pastorales adaptées aux conditions de chaque communauté.

Et c’est dans cette option que la conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest, depuis plus décennie, a offert à la conférence épiscopale Burkina-Niger et aux différents diocèses un cadre de résultat horizon 2025 qui sert de feuille de route à l’élaboration de plans pastoraux adaptés pour l’annonce de l’Evangile.

Il faut dire que ce plan pastoral qui s’inspire des principes et des procédés de la planification stratégique procède en effet d’une certaine lecture de la réalité, d’une analyse du contexte et constitue une projection que l’Eglise se fait d’elle-même dans le futur. Au regard des défis à relever, le plan pastoral diocésain s’articule autour des éléments constitutifs suivants : une vision à l’horizon 2020, quatre(4) axes stratégiques, douze (12) résultats clés, vingt-neuf (29) résultats intermédiaires pour cent vingt un (121) activités. Pour le vicaire général de l’archidiocèse de Ouagadougou, dans les cinq prochaines années, l’Eglise famille de Ouagadougou veut à travers ce plan, relever le défi d’une pastorale mieux organisée et mieux articulée, qui l’aide à mieux réaliser sa vocation et sa mission.

Au Cardinal d’ajouter que “cet instrument de travail pastoral résonne comme une invite à avancer au large, il s’agit d’un Duc in altum à vivre une nouvelle dynamique personnelle et communautaire dans le service généreux et total de nous-mêmes à la suite du Maître et dans une communion et une synergie de pensée et d’action pastorale pour la cause du royaume”.

L’Abbé Modeste Tapsoba de renchérir : “le plan pastoral a avant tout un rôle pédagogique. Il veut nous aider à mieux entrer dans nos préoccupations et à les formaliser en plan d’action à la lumière de l’Evangile et en communion avec le diocèse”.

C’est pourquoi le Cardinal Philippe Ouédraogo exhorte les fidèles de l’archidiocèse de Ouagadougou à s’approprier ce plan pastoral, à l’accompagner et à le soutenir pour sa pleine réalisation.