La FAIB condamne les tueries « ignobles et injustifiables » de Dablo

La Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) s’insurge contre l’attaque d’une église paroissiale perpétrée dimanche à Dablo, commune située dans la province du Sanmantenga.

Dans une déclaration rendue publique le 13 mai, la faîtière des organisations associatives musulmanes condamne « sans appel et avec la dernière énergie ces actes ignobles » qui ont occasionné la mort de 6 personnes.

La FAIB invite l’ensemble des Burkinabè à « l’union contre le terrorisme ». Une nécessité, selon elle, car le massacre de Dablo fait suite « à d’autres perpétrés récemment à Sirgadji contre un temple, entrainant la mort d’un pasteur, à Arbinda contre le Cheick de la localité et plusieurs autres exactions terroristes contre des imans ».

Selon la Fédération, « opposer les différentes confessions religieuses qui ont toujours vécu en bonne intelligence est l’objectif des terroristes »