L’Arabie Saoudite réduit de 15% les émoluments des membres de la Shoura, l’instance qui tient lieu de parlement. Les salaires des ministres sont réduits de 20%.