Importation frauduleuse de sucre: l’Etat va perdre au moins 8 milliards

L’institut Free Afrik estime que le manque à gagner pour les recettes de publiques en 2015 lié à la fraude sur les importations du sucre au Burkina va se situer entre 8 et 15 milliards de F CFA cette année.

L’institut, dirigé par le Dr Ra-Sablga Seydou Ouédraogo, affirme que depuis plusieurs mois, les importations de sucre au Burkina Faso se sont considérablement accrues. Ce phénomène s’explique par les prix relèvement très abordable du sucre importé pour les consommateurs.

« Le sucre importé coûte 12 à 23 % moins cher que celui produit localement » précise le directeur exécutif de Free Afrik.

Pour résorber le problème, Free Afrik recommande, entre autres solutions, l’arrêt effectif des autorisations d’importations prises par le gouvernement et le renforcement des sanctions contre les fraudeurs.

Pour le long terme, l’institut préconise une réforme de la régulation du secteur du sucre ainsi que l’amélioration de la gouvernance de la SN –SOSUCO, principale productrice de sucre au Burkina.