Il y a encore un faux cardiologue parmi les médecins

 

Le Conseil Régional de l’Ordre des Médecins (CROM)  de Ouagadougou a organisé dans la matinée du jeudi 23 février 2017 une conférence de presse sur la lutte contre la pratique illégale de la médecine dans la région ordinale de Ouagadougou. Cette rencontre a porté à la connaissance du public la situation des cas de pratiques illégales et qui ont fait l’objet de poursuites judiciaires.

En tout, l’Ordre des médecins a dénoncé quinze (15) cas graves de pratiques illégales. Le président du CROM de Ouagadougou attire l’attention des hommes de médias et de l’opinion sur un cardiologue soupçonné par l’ordre de pratique illégale de médecine dont il faut taire l’identité pour les besoins de l’enquête.

Pour le président du CROM de Ouagadougou, le Pr Charlemagne Ouédraogo, l’exercice de la médecine est règlementé et encadré par des textes. Cependant, en dépit de ces textes, certains essaient de frauder et d’aller à l’encontre de la réglementation en vigueur. Et le cas le plus rocambolesque est “l’affaire Dabo Mamadou Cherif.” 

En effet, c’est suite à une dénonciation en février 2014 que l’Ordre des Médecins a mené une enquête puis posé une plainte contre le sieur Dabo Mamadou Cherif. Cette plainte avait conduit à son arrestation par la gendarmerie le 10 juin 2014 en flagrant délit de pratique illégale de la médecine dans un établissement sanitaire de la place.

Par jugement 618-2 du 06 août 2014 rendu en premier ressort, par le tribunal de grande instance de Ouagadougou, le sieur Dabo a été déclaré coupable des faits d’usage de faux, notamment de faux diplôme de docteur en médecine, d’usurpation de  titre de médecin et d’exercice illégal de la profession. Il a été condamné à 24 mois de prison ferme, interdiction de séjour de 10 ans et 40 millions FCFA de dommage et intérêts. Cependant, à l’audience du 13 février 2015, il été mis en liberté provisoire pour raison de santé à la grande surprise de l’Ordre des médecins selon le Pr Charlemagne. L’individu aurait ainsi organisé son insolvabilité puis quitter le Burkina Faso.

Par la suite, l’Ordre des Médecins a découvert que le dit certificat médical était non seulement un faux car signé par un autre faux médecin du nom de Ouédraogo Mahamadi dont le dossier est en cours d’instruction. Face à cela, le CROM a adressé un courrier au ministre de la justice qui a promis une suite. Le dossier a également été enrôlé dans les dossiers de la commission d’enquête du conseil supérieur de la magistrature (CSM). Il faut noter que le Sieur Dabo Mamadou Cherif de nationalité ivoirienne a usurpé de l’identité d’un médecin malien et il ressort qu’il n’a point fait une seule année en médecine. En raison de tout cela, le maître mot de l’Ordre à l’endroit de la population est la vigilance.