Il faut supprimer l’IUTS ?

Le Premier ministre Paul Kaba Thieba a présidé une séance de travail avec les organisations syndicales dans la matinée du lundi 27 février 2017. Au cours de cette rencontre deux points ont été examinés. Il s’agit de la retenue de l’IUTS sur les primes et indemnités du secteur privé et public et de la retenue des salaires pour fait de grève. 

Selon le ministre de la fonction publique Clément Sawadogo, le gouvernement a préparé un dossier sur ces deux points qu’il a porté connaissance aux organisations syndicales. Et sur ces mêmes points, deux commissions paritaires gouvernement-syndicats avaient déjà réfléchi à un niveau technique et les deux partis devraient trancher sur un certain nombre d’options.

Pour ce qui est de la retenue de l’IUTS, le ministre Sawadogo a indiqué que des statistiques vont être affinées avec le service des impôts pour permettre de mesurer les incidences des options qui sont envisagées. Cependant, du fait de la grève en cours au niveau du ministère des finances les documents n’ont pas pu être finalisés. 

Pour ce qui est de la retenue pour fait de grèves, Clément Sawadogo rassure que les syndicats ne sont pas contre sur le principe mais estiment que si la grève ne dure que quelques heures qu’on ne retient pas le salaire de toute une journée. Sur ce point le ministre Sawadogo a indiqué que le gouvernement tiendra compte des préoccupations des syndicats sans compromettre la production dans les services. 

Les syndicats quant à eux attendent la finalisation des documents pour reprendre les discussions. Par rapport au discours que le premier ministre leur a servi lors de la dernière rencontre les syndicats lui promettent une réponse d’ici jeudi. En attendant gouvernement et syndicats se sont donné rendez-vous dans dix jours pour reprendre les discussions.