Hermann Yaméogo en liberté provisoire

Depuis ce mardi 4 octobre, le président de  l’Union nationale pour la démocratie et le développement a quitté la prison militaire de Ouagadougou. Il y était détenu depuis son arrestation, le 5 octobre 2015, pour son implication présumée dans le coup d’Etat de Septembre 2015.

Le 4 août, plusieurs media avaient annoncé cette mise en liberté, mais Hermann Yaméogo restera en prison. “Il y a eu un léger contretemps dans les procédures”, évoquera plus tard son frère cadet, Salvador, sans en dire davantage.

En fait, le décision de mise en liberté a été contestée par le parquet qui a donc fait appel et obtenu gain de cause devant la chambre de contrôle.

En septembre, des informations sur la dégradation de l’état de santé de Hermann Yaméogo avaient été relayées par la presse. Selon le journal Le Soir, le fils du premier président du Burkina Faso a perdu l’usage d’un œil.