Hanns Seidel veut que la CENI se forme

La Fondation Hanns Seidel et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ont procédé dans la matinée du lundi 13 février 2017 à la signature d’une convention au siège de la commission électorale.

Par cette signature, la fondation Hanns Seidel qui intervient dans le secteur de la bonne gouvernance entend soutenir la CENI à maximiser ses chances pour la réussite de sa mission. Premier partenaire de la Commission électorale avec comme président Newton Ahmed Barry, la fondation Hanns Seidel va aider l’institution électorale  à travers le financement des projets sur le renforcement de capacité de ses membres.

Ce renforcement de capacité se traduira par l’organisation de séminaire sur la formation en observation des élections et sur le management de qualité pour les membres de la CENI et dont le résultat dépendra de la suite du projet. Le président de la Commission électorale s’est réjoui de cette signature de convention surtout qu’elle entre dans le cadre du renforcement des capacités. 

En rappel, la Hanns Seidel est une Fondation politique allemande créée en 1967. Elle a pour but de promouvoir l’éducation démocratique des citoyens et intervient dans 6 pays de la sous-région dont le Burkina Faso à travers un projet dénommé décentralisation, démocratisation, Etat de droit et prévention des conflits.