Guezouma Sanogo violenté, le président du Faso n’est pas d’accord

Guezouma Sanogo, un journaliste de radio Burkina parti couvrir la célébration de la journée nationale du paysan à Kaya été violemment agressé ce 12 mai par un agent de sécurité. Informé, le président du Faso, s’est indigné. 

“J’ai été tenu informé d’un incident qui s’est passé avec la presse. Je voudrais solennellement dire que je regrette sincèrement ce qui s’est passé et dire qu’il n’est pas normal qu’à notre époque encore de telles choses se passent.

Je voudrais présenter mes vœux de prompt rétablissement à monsieur Sanogo pour les blessures qu’il a eues ce matin. J’ai toujours dit et répété que la sécurité doit d’abord respecter les individus. (…) Même si nous assurons la sécurité, nous devons tous savoir toujours garder notre sang froid pour éviter de tels dérapages qui dénaturent notre démocratie. “

Il convient de préciser  Guezouma Sanogo est par ailleurs le président de l’Association des journalistes du Burkina (AJB).