Fusion des partis sankaristes : “ce n’est que le début”!

Les préparatifs du congrès de fusion des partis qui se réclament de l’idéal de l’ancien président du Faso, Thomas Sankara, vont bon train.
Pour le faire savoir et lancer un appel à la mobilisation à “la base”, ses organisateurs ont animé une conférence de presse le mardi 26 octobre 2021 à Ouagadougou.
“La fusion ne s’arrêtera pas à ce congrès”, dira Adama Derra, membre du comité d’organisation. Il soutient que le prochain congrès n’est que le début d’un vaste mouvement de mise en commun des forces progressistes burkinabè.
“L’union des forces progressistes comme alternative crédible dans la lutte contre l’insécurité pour le progrès du Burkina Faso” est le thème du congrès qui se tiendra du 30 octobre au 1r novembre.
À l’Union pour la renaissance, partis sankariste qui mène la danse, se joindront les militants des trois autres partis et de deux organisations de la société civile pour donner naissance à “un cadre propice à la résolution des préoccupations majeures de notre pays et des aspirations profondes des populations”.