Encore des explosifs dans une cour à Ouaga

Une poudrière constituée de 7750 détonateurs, de 5940 charges explosives, de 49 rouleaux de cordons détonateurs d’une longueur de 350 mètres, c’est la découverte faite par la gendarmerie nationale dans la capitale burkinabè.

C’est un domicile privé du quartier Hamdalaye, en partie occupé par des élèves, qui servaient de lieu d’entreposage de ces explosifs.

Le stock a été saisi par les gendarmes le 9 janvier, avant son transfert dans les régions de Kongoussi, Kampti et de Gaoua, pour y être commercialisé auprès des orpailleurs.

Selon les indications fournies par les gendarmes, ces explosifs ont été frauduleusement importés du Ghana.

Le 15 juillet 2014, cinq personnes avaient trouvé la mort dans l’explosion d’un dépôt illégal d’explosif dans le quartier de Larlé.