Des OSC s’opposent à toute prolongation de la transition.

Des organisations de la société civiles mettent en garde le gouvernement contre «un report unilatéral et injustifié des élections, ou toute autre initiative visant à prolonger, sans fondement légitime, la transition». Dans un document qu’elles ont co-signé et remis au président Michel Kafando le 12 octobre, la Coordination d’organisations de la société civile et le Cadre de concertation des organisations de la société civiles, attirent, également, l’attention sur «l’urgence de la question sécuritaire». Ces deux structures évoquent la présence, au Burkina Faso, de milices dont elles réclament le démantèlement. Intitulé «feuille de route stratégique pour la conduite à terme de la transition», le document est signé par Me Guy Herve Kam et Safiatou Lopez. L’apaisement du front social est aussi une préoccupation pour les organisations de la société civile. Elles invitent le gouvernement à une mise en œuvre «effective et honnête» de ses engagements vis-à-vis des syndicats.