Des crocodiles, pour mieux garder les prisons.

A court de solution pour faire face à la corruption des gardiens des prisons, le chef de l’Agence indonésienne de lutte contre les produits stupéfiants (BNN) propose de les remplacer par des crocodiles.

Budi Waseso est persuadé qu’avec des « crocodiles féroces » tout autour d’une prison de haute sécurité à construire sur une île, la corruption disparaitra des prisons de l’Indonésie.

«On ne peut pas corrompre des crocodiles. On ne peut les convaincre de laisser s’évader des détenus », a-t-il confié à la presse locale.

Monsieur Waseso va parcourir le pays, à la recherche du « type de crocodile le plus féroce » pour ce centre de détention destiné aux personnes condamnées à morts pour trafic de drogue.

Aucune date n’est annoncée pour l’entrée en service de ces prisons de haute sécurité auquel tient le patron de la BNN.

Il affirme que les crocodiles sont des meilleurs gardiens comparés aux gardes pénitentiaires.  Il explique : Les crocodiles « ne cèdent pas aux tentatives de corruption, contrairement aux gardiens. Nous allons mettre là-bas autant de crocodiles que possible ».