Des cadres catholiques s’imprègnent de l’avant-projet de Constitution

Le service pastoral pour la formation et l’accompagnement des responsables (SEPAFAR) a organisé une conférence le jeudi 26 janvier 2017 afin d’informer et recueillir les avis des participants sur le contenu de l’avant- projet de Constitution du Burkina Faso. A l’entame de cette conférence, les participants ont eu droit à un exposé sur les recommandations du comité sur l’avant-projet de constitution.

Parmi ces recommandations, le comité s’est tablé sur des points essentiels à savoir le souci de consolidation de l’Etat de droit, l’équilibre des pouvoirs, le souci de garantir l’indépendance de la justice, le souci de mieux organiser la redevabilité dans la gestion publique et le souci de stabilité et d’équilibre des institutions ainsi que la transparence du jeu politique.

Après quelques observations, les participants ont soulevé quelques inquiétudes sur l’indépendance de la justice, le mode d’élaboration même de la Constitution et le sort réservé à leurs recommandations.

Pour Kam Ollo Alain, membre du comité d’élaboration de l’avant- projet de Constitution, les tournées des membres du comité ont pour but d’informer et de recueillir les avis des forces vives en vue de les prendre en compte pour l’élaboration finale. En effet plusieurs tournées seront organisées à l’intérieur et à l’extérieur du Burkina Faso pour mieux ventiler cet avant-projet de constitution.