Burkina : 3 gendarmes tués dans l’attaque de leur camp

Le bilan de l’assaut mené contre le poste de gendarmerie de Samorogouan est à présent de 3 gendarmes tues. L’armée burkinabè affirme, dans un communiqué, que l’attaque a été perpétrée par une « cinquantaine d’hommes armés non encore identifies ». Un assaillant a également été tué. L’armée se veut rassurante. Elle rassure les populations que « des mesures de sécurité sont prises pour renforcer leur protection ». Samorogouan est situé à 45 kilomètres de la ville de Orodara, non loin de la frontière malienne. Cette attaque est survenue vendredi à 4 heures du matin.