Barkhane rend visite au Président Kaboré

Ceci est communiqué de la direction de la communication de la Présidence du Faso. Il revient sur une audience que le Chef de l’Etat a accordée au Commandant de la Force Barkhane, le Général François-Xavier Le Pellotier de Woillemont, ce 2 mai. 

Le Général français s’est dit honoré d’avoir été reçu par le Président Roch Marc Christian KABORE, pour échanger sur les questions sécuritaires. Il a signalé l’importance pour lui, en tant que Commandant de la Force Barkhane, «  de recueillir l’appréciation du Président du Faso sur les questions sécuritaires et sur les priorités qu’il a ». Ils se sont également penchés sur les dispositifs à mettre en place pour renforcer la coopération entre la Force Barkhane et les Forces burkinabè.

Le Général François-Xavier Le Pellotier de Woillemont est aussi revenu sur le bilan de l’opération qui a permis de neutraliser des terroristes dans la forêt de Foulseré, à la frontière entre le Burkina Faso et le Mali. Selon lui, « cette opération s’inscrit dans une suite d’opérations qu’on mène dans une zone où nous savons que les terroristes viennent se réfugier, la forêt de Foulseré ».

Dans cette zone, une opération conjointe appelée « Panga » avait eu, selon le Commandant de la Force Barkhane, « d’excellents résultats, mais pas définitifs sur l’ennemi ». Le Général français a révélé « que la lutte contre le terrorisme est une œuvre de longue haleine. Et qu’il faut venir et revenir et ensuite laisser une présence permanente ». C’est dans le cadre de la continuité de cette action et sur la base « de renseignements sur la présence d’ennemis » que l’opération victorieuse de Foulseré a permis de neutraliser des terroristes.

Le bilan est donc satisfaisant, indique le Général François-Xavier Le PELLOTIER de WOILLEMONT, même si le but final de cette opération est « de débarrasser les populations des terroristes qui les harcellent, qui les empêchent de vivre une vie normale, la vie que ces populations ont choisie de vivre. Le bilan est positif. Le signe le plus positif pour nous c’est qu’on a des retours des populations qui disent merci. Vous avez traité les terroristes. Pour nous c’est vraiment cela notre réussite ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso