Au moins 551 milliards de FCFA perdus par le Burkina du fait de la mauvaise gestion des titres miniers entre 2005 et 2015. (Rapport d’enquête parlementaire)