Attaque terroriste contre la douane burkinabè

Selon les informations exclusives obtenues par kamanews, les faits se sont produits aux environs de 23 heures, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Des personnes non identifiées ont tiré à balles réelles sur une unité des douanes déployées à Markoye, localité située dans la région du Sahel et qui fait frontière avec le Mali et le Niger.

L’attaque a fait 5 blessés. Parmi eux, un douanier et un civil qui finiront par succomber.

Des sources contactées par Kamanews affirment qu’il s’agit d’une attaque terroriste.

Dans cette même région, en 2015, le poste de douanes de Déou, a été la cible d’une attaque à la kalachnikov dans la nuit du 24 juin. La riposte de l’agent de garde avait contraint l’assaillant à prendre la fuite. Aucune personne n’a été touchée par les tirs et rien non plus n’a été emporté.

Depuis la survenue de la crise malienne, il règne une psychose dans la région de Markoye. En aout 2015, Hamadou Yanoussi, chef traditionnel de Markoye, se confiait à Sidwaya, le quotidien d’Etat, en ces termes : « Avant, les gens n’avaient pas peur ; mais actuellement, ce n’est plus le cas».

Cette agression contre le poste de douane de Markoye sonne comme la fin d’une trêve, après l’attaque terroriste du 15 janvier à Ouagadougou qui s’est soldée par 30 morts.

Le Burkina Faso, appuyé par la France, les Etats unis, le Niger, le Mali et de la Côte d’Ivoire, mène une enquête qui, pour l’instant, n’a pas permis de mettre la main sur les auteurs de cette attaque.