Alassane Ouattara attendu à l’investiture de son fils Roch

Le président de la république de Côte d’Ivoire sera à Ouagadougou pour l’investiture du président élu, Roch Marc Christian Kaboré, le 29 décembre.

Le gouvernement burkinabè, qui donne l’information, annonce également la présence du Malien Ibrahim Boubacar Keita, du Nigérien Mahamadou Issoufou, du Sénégalais Macky Sall, et du Guinéen Alpha Condé.

La venue de président ivoirien marque un tournant dans les relations entre le Burkina Faso et sa voisine du sud.

Parlant de la Côte d’Ivoire, le président Michel Kafando avait déclaré, le 6 janvier 2015 : «  c’est le pays où forcément nous n’avons pas beaucoup d’amis. Et nous, nous avons peur aussi que vraiment le danger ne vienne de là. Il ne faut pas que nos propres élections soient perturbées ici, au Burkina, parce que de l’autre côté, on aura sciemment manigancé des choses ».

La visite effectuée par le président de la transition burkinabè fin juillet Abidjan n’aura pas réussi à réchauffer les relations entre les deux pays.

Récemment, Ouagadougou a accusé des personnalités politiques ivoiriennes d’avoir soutenu le coup d’Etat perpétré par le général Gilbert Diendéré en septembre.

L’élection de Roch Kaboré devra consacrer une relance de l’axe Ouagadougou – Yamoussoukro.

En privé, Alassane Ouattara, qui ne pas vouloir se mêler de la conduite de la transition au Burkina, n’hésite pas à affirmer : « Roch, c’est mon fils ».