Adama Kanazoé veut condamner les journalistes à 500.000 F CFA

Le candidat de l’alliance des jeunes pour l’indépendance et la démocratie(AJIR), Adama Kanazoé, a dédicacé le jeudi 12 novembre 2015 son livre dédié au projet de société avec lequel il compte diriger le Burkina, s’il est élu président.

Dès les premières pages de cet ouvrage de 100 pages, Adama Kanazoé soutient que le décollage économique du Burkina ne peut se réaliser sans les jeunes.

S’appuyant sur son programme de société intitulé « développer le Burkina avec sa jeunesse » dévoilé quelques jours plutôt, monsieur Kanazoé indique qu’il fera passer de 30 000 à 50 000F le SMIG.

Evalué à dix mille milliards de FCFA, le projet de société de Adama Kanazoé prévoit, entre autres, la suppression du Fonds national pour l’éducation et la recherche (FONER), la fixation à 500 000 F le montant de l’amende pour les délits de presse, la revalorisation du statut de l’enseignant ainsi que la révision des programmes de formations universitaires.

Pour collecter l’argent nécessaire à l’exécution de son programme, le candidat de l’AJIR a sa stratégie : un élargissement de l’assiette fiscale.

La mise en place d’emprunts obligataires et le recours au fonds disponibles dans les comptes dormants sont, pour lui, des moyens pour trouver les ressources nécessaires à l’application de son projet de société.